ActualitéConseils

Quels matériaux choisir pour une crédence de cuisine ?

Crédence de cuisine

Que votre crédence de cuisine se face discrète en se fondant dans le décor, ou qu’elle se démarque en jouant sur les contrastes, sa fonction ne se résume pas à un simple élément décoratif. La crédence permet aussi de protéger efficacement vos murs des projections alimentaires. Vous ne savez pas quels matériaux choisir pour une crédence de cuisine, afin que celle-ci assure au mieux sa fonction ? Optez pour un matériau étanche, résistant à la chaleur et simple à entretenir ! Faisons le point sur vos options.

La crédence en quartz

Le quartz est un minéral très utilisé dans la conception des cuisines, et en particulier des plans de travail.

Ce matériau moderne, esthétique, très résistant et non poreux est également envisageable pour les crédences de cuisine.

Il est en outre très facile à entretenir, puisqu’il se nettoie d’un simple coup d’éponge.

©Leroy Merlin

La crédence de cuisine carrelée

Le carrelage est une valeur sûre en matière de crédence de cuisine. Faïence et grès cérame permettent aujourd’hui toutes les imitations (bois, béton, métal) pour un rendu bien plus contemporain.

Les carreaux sont à la fois résistants à l’humidité et à la chaleur, et très facilement entretenus d’un simple coup d’éponge. En revanche, les joints peuvent s’user avec le temps.

La crédence de cuisine en stratifié

La crédence de cuisine en stratifié

Le stratifié s’impose aujourd’hui comme LE matériau par excellence pour confectionner un plan de travail. Une popularité qu’il doit à son très bon rapport qualité-prix. On le retrouve également de plus en plus pour composer les crédences de cuisine.

Le stratifié permet de couvrir des surfaces importantes sans aucun joint apparent. Il imite le bois, mais aussi la pierre ou le métal.

Matériau à la fois résistant, durable et facile d’entretien, il est toutefois à éviter devant les plaques de cuisson.

© Perene

La crédence en pierre de synthèse (Corian)

La pierre de synthèse est teinte dans la masse et offre une épaisseur oscillant entre 6 et 13 mm. Conçue sur-mesure, la crédence en Corian se passe de joints disgracieux et offre une grande résistance aux taches.

Sa surface peut être poncée et polie au besoin. On la nettoie simplement à l’aide d’un chiffon et d’un détergent doux.

La crédence en pierre de synthèse est toutefois relativement onéreuse.

La crédence en bois
© Atelier.daaa

La crédence en bois

La crédence en bois est un indémodable de la cuisine. Bois massif, contrecollé ou lamellé-collé, il doit être verni et huilé afin de résister à l’humidité.

Rustique et chaleureux, brillant ou mat, nervuré ou non, il offre de multiples options de finitions et de personnalisations.

Crédence métallique
© John Steel

La crédence métallique

Une crédence peut être conçue en inox pour sa brillance, ou en zinc pour son rendu à la fois  authentique et brut. L’un comme l’autre de ces matériaux prennent ici la forme de feuilles d’une épaisseur comprise entre 1 et 2 mm.

Gros avantage d’une crédence en métal, elle résiste bien au temps et se patine au fil des années.

Attention, l’inox est sensible aux rayures. Utilisez une éponge pour l’entretenir.

Une crédence peinte
©lagae.paris

La crédence de cuisine peinte

Si vous optez pour une crédence peinte, choisissez une peinture anti-condensation et lessivable. Si les peintures glycérophtaliques sont ici les plus adaptées, vous pouvez également opter pour une peinture acrylique pourvue d’un film protecteur.

Vous profiterez ici d’un très large choix de couleur, et pourrez opter pour une finition mate, satinée ou brillante.

Afin de rafraîchir une crédence existante en carrelage, orientez-vous de préférence vers une peinture spécifique pour support carrelé.

La crédence de cuisine en verre

Le verre trempé sous forme de panneaux ou de carreaux s’utilise aussi pour concevoir les crédences.  D’une épaisseur comprise entre 4 et 6 mm, il offre de très belles couleurs nuancées.

Le verre est un matériau parfait pour agrandir visuellement l’espace en jouant avec la lumière. De plus, ses joints sont invisibles.

Le verre trempé résiste bien dans le temps et se nettoie facilement.

Voir aussi : “La crédence en verre, l’atout design d’une cuisine.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.